La Caravane du goût
Croquarium
 

Annabelle, Magaly… et Croquarium

Annabelle, Magaly… et Croquarium

par Annabelle Boivin et Magaly Laterreur, élèves de 5e année
École l’Arc-en-ciel, Saint-Narcisse de Beaurivage (Chaudières-Appalaches)

Au début de l’année, Madame Katy nous a annoncé que notre école avait été choisie pour avoir le programme Un jardin pour chaque enfant, un projet lancé par Croquarium. Cela signifie que nous aurons plusieurs ateliers animés soient par M. Michel Gendreau, de la Ferme Marichel, soient par M. Gaston Couillard, chef cuisiné, sur différents sujets tels que : pousses et germinations, légumes-racines, compagnonnage, semis intérieurs, légumes-feuilles, sol et semis extérieurs.

Dans la grande aventure que représente Un jardin pour chaque enfant, Croquarium a invité les écoles à partager leurs petites et grandes histoires. Histoires qu’il nous fera plaisir de vous partager… dans leur intégralité!

Le jeudi 26 octobre, nous avons eu notre premier atelier avec M.Gendreau qui a porté sur la pomme. Voici ce qui a été vécu durant celui-ci. Tout d’abord, on a tout de suite vu que M. Gendreau était un passionné d’agriculture (l’agriculture, ce n’est pas seulement les animaux et la ferme), de l’alimentation et des enfants. Les élèves ont pu goûter à différentes sortes de pommes du Québec. Il nous a aussi montré que dépendamment de la façon dont on coupe notre pomme, on peut voir une étoile ou un papillon. On a aussi fait une drôle d’expérience qui consistait à se boucher le nez et de croquer notre morceau de pomme. Quand on se débouche le nez après, on goûte beaucoup plus. On a pris conscience qu’on achète beaucoup plus avec les yeux. Les pommes qu’on achète à l’épicerie sont des pommes traitées et elles ont un goût différent de celle qu’on cueille directement dans notre pommier. Nous avons également dégusté de la compote aux pommes maison et de la compote achetée à l’épicerie. On y a ajouté une sorte d’épice de notre choix : muscade, gingembre ou de la cannelle. De plus, M. Michel a poli une pomme devant nous et on a pu la comparer avec une autre qui n’avait pas été polie. Enfin, il avait avec lui, dans son coffre aux trésors, un extracteur à jus. Avec la participation de quelques jeunes, on a fait du vrai jus et nous lui avons goûté. Le jus avait une couleur différente du jus de pommes qu’on achète à l’épicerie. Hum! Remarque : ça prend de nombreuses pommes pour faire une tasse de jus. On nous a aussi expliqué pourquoi les pommes qui sont laissées à l’air brunissent.

Ce sont quatre groupes qui ont eu la chance de vivre ce beau moment avec M. Gendreau et qui ont pu utiliser les quatre sens durant cet atelier : la vue (grosse, petite, rouge, verte, …), le toucher (douce, lisse, ferme, molle, …), l’odorat et le goût (sucré, acide). Après cette heure et quart de discussions, on peut dire qu’on ne verra plus jamais la pomme de la même façon.

croquarium
croquarium
info@croquarium.ca
Aucun commentaire

Publier un commentaire